La bosse des maths en prepa HEC

Comment bien travailler cette matière?

Pour commencer, il est fini le temps où, jusqu’en Terminale, une connaissance approximative du cours pouvait suffire. Il faut désormais connaitre précisément son cours de maths. Certains ont besoin de faire des fiches, d'autres non mais quoiqu'il en soit une connaissance lacunaire du cours vous sera fatale (en Voie S comme en voie E) !

Bien entendu une bonne connaissance du cours ne suffit pas, l'essentiel réside dans l'entraînement : il faut faire, faire et encore faire des exercices (« vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage »). A force d'exercices vous repèrerez un certain nombre de "classiques" qui retomberont au concours et vous assureront une note correcte (d'autant plus en voie E). Profitez de cette redondance des méthodes pour tenter de connaitre avec exhaustivité les exercices et raisonnements classiques.

Lorsque vous démarrerez un chapitre, il vous faudra faire des exercices courts (souvent donnés par les professeurs). Puis portez rapidement votre attention sur des problèmes car ils sont le format le plus proche de ce que vous aurez au concours.

Dans les problèmes de maths en prépa HEC, il y a trois types de questions: les questions faciles, les questions de niveau intermédiaire et les questions difficiles.
La majorité des candidats fait les questions faciles donc vous ne pourrez vous contenter de celles-ci, mais elles sont l'occasion de montrer que vous savez rédiger et que vous êtes rigoureux.

Les questions difficiles seront accessibles à un petit nombre d'entre vous. C'est grâce aux questions de niveau intermédiaire que beaucoup feront la différence.

Pour ces questions, qui paraissent a priori difficiles, il suffit en général de traduire la question de manière claire, de poser ce que l'on a et ce que l'on veut pour comprendre comment les résoudre.

Obstinez vous donc à "décoder" soigneusement les questions de niveau intermédiaire et vous pourrez espérer obtenir une note très satisfaisante !

Enfin, attaquez vous aux annales le plus tôt possible. Il est essentiel de bien maîtriser les annales pour réussir le jour J. Grâce aux annales vous comprendrez "l'esprit" des problèmes de concours et cela vous permettra de mieux comprendre "où le concepteur veut vous mener", ce qui est un atout majeur pour le concours.

De plus, les annales vous permettront d’appréhender le niveau des concours (même s'il tend à augmenter) pour ne pas être démuni face à votre copie.


[ LIRE LA SUITE ]

 



(c) C a n o P - Hébergement OVH